Vous êtes ici : accueil > Connaître l'AGI > Fulbert KABI, fondateur de l’AGI

Fulbert KABI, fondateur de l’AGI

L’Association Générale des Ivoiriens a été fondée par Fulbert KABI. La création de l’AGI répond à sa double préoccupation d’aider les hommes sur les plans spirituel et physique. En effet, Fulbert KABI est avant tout un homme de spiritualité. Mais il sait que l’homme doit aussi chercher à bien vivre son existence physique.

L’objectif de l’AGI est double. L’AGI veut aider les hommes à s’organiser pour vivre en paix et dans la prospérité. L’AGI veut aussi amener les hommes à prendre conscience de la dimension spirituelle de leur existence.

Les hommes doivent être conscients de former une communauté unique d’enfants de DIEU. Ils doivent chercher à vivre en harmonie, quelles que soient leurs différences.

Les motivations et expériences de Fulbert KABI

Fulbert KABI est un homme religieux, maître de la connaissance. A ce titre, il dispense un enseignement spirituel pour aider les hommes à s’élever vers DIEU. Mais Fulbert KABI se soucie aussi du bien-être matériel des hommes. Il cherche donc à aider chacun à mieux vivre sa vie et à avoir la liberté matérielle, intellectuelle et spirituelle. Cette double préoccupation du physique et du spirituel doit être présente en chacun. C’est aussi de cette double préoccupation ainsi que de son histoire personnelle qu’est née sa volonté de créer l’Association Générale des Ivoiriens.

Fulbert KABI est né en Côte d’Ivoire. Il y a vécu toute son enfance et son adolescence. Il s’est ensuite rendu en France pour y faire des études. Il y a vécu et y a travaillé de nombreuses années. Il a affronté des difficultés et surmonté de nombreux obstacles tout au long de son existence. Ses expériences et ce parcours entre deux pays lui permettent de bien connaître les cultures et façons de vivre et de penser respectives. Il peut ainsi identifier et sélectionner ce qu’il y a de plus pertinent de chaque côté. C’est sur cette expérience double et sur son inspiration spirituelle qu’il base sa philosophie religieuse appliquée.

La fondation de l’AGI

Constatant que les populations de la Côte d’Ivoire et d’autres pays d’Afrique vivent de grandes difficultés économiques et sociales, Fulbert KABI a cherché comment remédier à la situation. Il a donc élaboré un système permettant d’aider les individus et les communautés à s’organiser pour mieux vivre. Il a décliné ce système en conseils pratiques pour aider chacun à progresser et à mieux s’en sortir dans la vie.

Fulbert KABI a alors fondé l’Association Générale des Ivoiriens (AGI) en 2002. L’objectif de l’AGI est d’aider les hommes à progresser sur les plans matériel et spirituel. C’est aussi d’amener la paix et la prospérité pour tous.

L’AGI veut contribuer à créer une société où les hommes ont compris qu’ils forment une communauté unique de frères et sœurs. Ils forment une grande famille. Car tous les hommes sont enfants de DIEU, au-delà des différences d’origine, de culture, de nation ou de religion. Dans cette société, les hommes doivent reconnaître leur Créateur. Ils doivent composer avec lui pour obtenir de la nature les éléments qui favorisent la croissance, le bien-être et l’épanouissement.

L’importance de la conscience collective

La Côte d’Ivoire, comme beaucoup d’autres pays d’Afrique et du monde, a connu et connaît encore des difficultés économiques et des conflits internes. Le pays s’est même déchiré vers les années 2000. Une fracture s’est créée suite à la stigmatisation de l’origine ethnique des habitants du pays. Des ethnies différentes sont entrées en conflit ouvert, alors qu’elles cohabitaient jusqu’alors sans problème. Ce phénomène s’est produit aussi dans d’autres pays du monde. L’harmonie et la bonne entente entre populations d’origines ou de religions différentes ne sont jamais totalement acquises. Cela peut toujours basculer un jour si certains hommes poussent les populations à s’opposer et se diviser.

Or pour Fulbert KABI, les difficultés économiques ou sociales et les conflits internes ne sont pas une fatalité. Il est possible de faire barrage à ces fléaux. Pour cela, la population doit s’organiser. Et pour s’organiser, la population doit devenir consciente de l’importance de vivre en paix et dans la prospérité pour tous. Elle doit aussi être consciente de son pouvoir et de sa capacité à influencer l’avenir de son pays.

C’est ce message essentiel que Fulbert KABI veut faire comprendre aux hommes. Chacun est responsable de l’existence que DIEU lui a donnée. Et chacun est responsable de son pays. Car chacun peut agir à son niveau pour que les choses se passent d’une certaine façon ou d’une autre. Un pays est constitué par ses habitants. Il n’est pas défini par ses gouvernants. C’est la conscience collective d’un pays qui définit ce pays et son avenir.

L’enseignement de Fulbert KABI

Par conséquent, Fulbert KABI cherche à rendre chacun conscient et responsable de son existence et du bien-être de sa communauté à travers l’Association Générale des Ivoiriens.

Pour cela, il dispense un enseignement spirituel et pratique. Il aide chacun à comprendre ce qu’il est et quel est le sens de son existence. Il invite chacun à comprendre l’importance de reconnaître son Créateur et de suivre ses recommandations. Il donne des conseils pratiques pour s’organiser et mieux vivre son existence avec les autres et dans la prospérité. Il pratique et enseigne des techniques spirituelles pour libérer l’esprit des hommes et leur permettre d’évoluer.

L’objectif de Fulbert KABI est de donner à chacun la connaissance essentielle et les moyens de réaliser son accomplissement de mieux vivre son existence.

www.agi-ivoiriens.com - Association Générale des Ivoiriens (AGI) facebook