Vous êtes ici : accueil > Côte d'Ivoire > Géographie de la Côte d'Ivoire

Géographie de la Côte d'Ivoire

La Côte d'Ivoire est un pays relativement plat, avec quelques reliefs dans l'ouest. La partie sud du pays est couverte de forêt en raison du climat équatorial, chaud et humide. La partie nord est constituée de savanes, plus ou moins arborée, due au climat tropical plus sec.

carte de la Côte d’Ivoire


La Côte d’Ivoire est un pays d'Afrique occidentale. Elle est située dans l'hémisphère nord, entre le Tropique du Cancer et l'Equateur.

Le pays est bordé au sud par l’océan Atlantique, au niveau du golfe de Guinée. Il partage des frontières terrestres avec le Liberia et la Guinée à l’ouest, le Mali et le Burkina au nord, puis le Ghana à l’est.

La Côte d'Ivoire a la forme d'un carré irrégulier de plus de 550 km de côté. Sa superficie totale est de 322 462 km2 (terres et eaux intérieures). Cela représente environ la moitié de la superficie de la France.

La capitale administrative, Yamoussoukro, est située au centre du pays. La capitale économique, Abidjan, est au sud, sur la côte.

Le relief

La Côte d'Ivoire présente dans l'ensemble un relief peu accidenté, constitué de plaines et de plateaux, à l'exception de l’ouest du pays, plus montagneuse.

Au sud du pays, le long du Golfe de Guinée, la côte est constituée de falaises dans sa partie ouest, et d'une bande de sable et de lagunes dans sa partie est.

Au nord de cette bande littorale, se trouve une vaste plaine, puis une région de bas plateaux (situés à des altitudes inférieures à 350 m).

En remontant encore vers le nord, le pays s’élève vers les moyens plateaux. La région la plus élevée du pays se trouve dans l'ouest, où les altitudes de ces plateaux peuvent atteindre 900 m. C'est là que se trouve le point culminant de la Côte d'Ivoire, le mont Nimba (1 752 m), point de rencontre des frontières de la Côte d'Ivoire, de la Guinée et du Libéria.

Le climat

La Côte d'Ivoire est la zone de transition entre le climat équatorial humide et le climat tropical sec. Ainsi, le pays peut être divisé en deux zones principales : le sud et le nord.

D'une manière générale, les températures sont élevées (autour de 30°C). La différence entre les deux zones se situe surtout au niveau du taux d'hygrométrie (humidité) de l'air, qui peut avoisiner 100 % dans le sud et descendre à 20 % dans le nord par temps d'harmattan (vent sec en provenance du Sahara).

Dans le sud, c'est-à-dire en dessous d'une ligne horizontale passant par Yamoussoukro, le climat est équatorial, donc très humide. La température est relativement constante, entre 29 et 32ºC. On distingue quatre saisons principales :

  • avril à mi-juillet : grande saison des pluies, avec de fréquentes précipitations et de nombreux orages,
  • mi-juillet à septembre : petite saison sèche, le ciel pouvant rester couvert,
  • septembre à novembre : petite saison des pluies, avec quelques petites précipitations,
  • décembre à mars : grande saison sèche, marquée par les alizés du nord (harmattan).

Dans la partie nord, le climat est tropical et plus sec, et les saisons sont moins marquées. La température évolue généralement entre 28ºC et 37ºC. On distingue deux saisons principales :

  • juin à septembre: grande saison des pluies, due aux alizés humides,
  • octobre à mai : grande saison sèche.

La végétation

En raison des deux zones climatiques nord-sud, la Côte d'Ivoire est séparée en deux zones de végétation : la forêt au sud, la savane dans la partie nord.

La limite est constituée une ligne qui part de Man à l’ouest, redescend dans la région de Yamoussoukro et remonte aux environs de Bondoukou à l'est.

La partie nord est couverte de savanes, caractérisées par de grands espaces d'herbage et d'arbres clairsemés, surtout à l'approche du Sahel au nord. Seules les zones proches des cours d'eau présentent des forêts denses et une végétation riche. Les principales plantations sont les champs de mil, de millet, de sorgho, de riz et de coton, et vers le sud des maraîchers de tomates et de légumes.

Dans le centre, de vastes plantations de café et de cacao ont largement pris la place de la forêt.

La forêt s'étend sur toute la partie sud du pays. Sa surface a fortement diminué dans les dernières décennies, en partie à cause d'une exploitation excessive. La forêt primaire a pratiquement disparu, en dehors de certaines zones protégées, comme les parcs nationaux de Taï au sud-ouest et Banco dans les environs d'Abidjan. On trouve dans le sud des cultures d'ananas, de bananes, d'hévéas, de cacao et de café, ainsi que des cocotiers.

Les fleuves

La Côte d'Ivoire est traversée par quatre fleuves principaux, avec de nombreux affluents. Ces fleuves coulent dans le sens nord-sud, leur cours se terminant dans le golfe de Guinée :

  • le Cavally (600 km), à l'extrême ouest, prend sa source en Guinée et forme la frontière naturelle avec le Libéria,
  • le Sassandra (650 km), à l'ouest, prend également sa source en Guinée,
  • le Bandama (950 km), au centre, est le seul fleuve ayant entièrement son bassin en Côte d'Ivoire,
  • la Comoé (900 km), à l'est, prend sa source au Burkina Faso.

Ces fleuves ne sont pratiquement pas navigables, notamment à cause des rapides et chutes d'eau, ou à cause du manque de débit en saison sèche.

Quelques sites pour en savoir plus :

Rezoivoire.net

www.agi-ivoiriens.com - Association Générale des Ivoiriens (AGI) facebook